Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 19:37

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PHYSIOLOGIE DE L'AUDITION


SOMMAIRE

 

OREILLE EXTERNE      
OREILLE MOYENNE TROMPE D'EUSTACHE

PHYSIOLOGIE DE L'AUDITION


SOMMAIRE

 

OREILLE EXTERNE      
OREILLE MOYENNE TROMPE D'EUSTACHE    
OREILLE INTERNE 1 OREILLE INTERNE 2 OREILLE INTERNE 3  
VOIE AUDITIVE CENTRALE 1 VOIE AUDITIVE CENTRALE 2 VOIE AUDITIVE CENTRALE 3 VOIE AUDITIVE CENTRALE 4

 

 
 Vous pouvez de plus consulter le site "Promenade dans la cochlée" Pr R. Pujols: http://www.iurc.montp.inserm.fr/cric/audition/start.htm 
 
OREILLE INTERNE 1 OREILLE INTERNE 2 OREILLE INTERNE 3  
VOIE AUDITIVE CENTRALE 1 VOIE AUDITIVE CENTRALE 2 VOIE AUDITIVE CENTRALE 3 VOIE AUDITIVE CENTRALE 4

 

 
 Vous pouvez de plus consulter le site "Promenade dans la cochlée" Pr R. Pujols: http://www.iurc.montp.inserm.fr/cric/audition/start.htm 

 

 

PHYSIOLOGIE DE L'OREILLE INTERNE (1)

 


 

 

SOMMAIRE

 

La cochlée est un tube enroulé sur lui même sur 2 tours 1/2 de spire. La membrane basilaire divise ce tube en deux rampes: vestibulaire en haut, tympanique en bas qui communiquent entre elles à l'apex. La rampe vestibulaire est fermée par la platine de l'étrier qui s'articule dans la fosse ovale (FO) . La rampe tympanique est fermée par la membrane de la fenêtre ronde (FR ).

   
 

 

 Vue déroulée de la cochlée
 
     

 

PHYSIOLOGIE DE LA MEMBRANE BASILAIRE

La membrane basilaire, sur laquelle repose les cellules de l'organe de Corti, s'élargie régulièrement de la base vers l'apex de la cochlée et sa rigidité diminue de la même manière. Ainsi la déformation de cette membrane se fait de façon préférentielle en fonction de la fréquence du son stimulant.

   
 

LES SONS DE FREQUENCE AIGUE DEFORMENT PREFERENTIELLEMENT LA REGION DE LA BASE,

LES SONS DE FREQUENCE GRAVE CELLES DE L'APEX.

 

   La cochlée comporte deux rampes communiquant entre elles par l'hélicotréma, les rampes tympanique et vestibulaire qui contiennent un liquide, la périlymphe. Le canal cochléaire contient l'endolymphe.  
Ces deux liquides sont de composition chimique totalement différente: la périlymphe est de type extracellulaire, l'endolymphe de type intracellulaire.  

 

 Endolymphe

 

 Périlymphe

 

 Na = 1nM/l

 

 

K = 150nM/l

 

 

Cl = 130 nM/l

 

 

Protéines = 0,3g/l

 

 Na = 150 nM/l

 

 

K = 7 nM/l

 

 

Cl = 110 nM/l

 

 

Protéines = 1g/l
 
     
 

 La charge électrique de l'endolymphe est de +80 à +100 mV alors que la charge à l'intérieur d'une cellule ciliée est de - 80 mV.

Il existe donc, au repos, une différence de potentiel de - 160 à -180 mV entre ces deux structures.

Cette différence de potentiel est à la base des phénomènes électrophysiologiques de l'audition.

 
   Lors d'une stimulation acoustique, une région particulière de la membrane basilaire est déformée, les cellules ciliées internes vont subir les mêmes déplacements. Au pôle supérieur des cellules ciliées internes, l'orientation des cils est modifiée par le mouvement de la membrane tectoriale qui flotte dans le liquide endolymphatique avec une certaine inertie.  
   La modification de la position des cils déclenche une modification de la perméabilité, de la paroi des cellules ciliées internes correspondantes, au K+ et une modification de la différence de potentiel.  

SOMMAIRE

Repost 0
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 19:18

 

 

 



UCNT

 

 

Le cancer du rhinopharynx est un cancer nasopharyngien comportant une tumeur qui est peu différenciée et que les Anglo-Saxons nomment

 

 

 

Unknown Carcinma of Nasopharyngeal Type.

 

Ce type de tumeur s'observe essentiellement chez les individus jeunes et dans certaines régions uniquement. Ce sont essentiellement les Chinois du Sud et les maghrébins qui sont concernés par le cancer du rhinopharynx.

 

 

Les causes du cancer du rhinopharynx sont le résultat de transformations chromosomiques à type de mutation du gène p53 ou TP53 (locus 17p13.1). Il semble que le virus Epstein-Barr joue également un rôle dans la survenue du cancer du rhinopharynx.

 

 

 


La tumeur se manifeste en n'entraînant une obstruction nasale ou de la trompe d'Eustache (on parle alors d'obstruction tubaire).

 

 

D'autre part le patient présente un épistaxis c'est-à-dire un écoulement de de sang par le nez et une rhinorrhée purulente (écoulement liquidienne contenant du pus par le nez et du sang). L'examen du patient met en évidence la présence d'adénopathies (ganglions anormaux) au niveau du cou.

 

 

La paralysie des nerfs crâniens est quelquefois possible. Ceci est le résultat de l'extension de la tumeur.

 

 

 La confirmation du diagnostic est obtenue grâce à la biopsie de la tumeur primitive ou des métastases au niveau du cou. L'évolution du cancer du rhinopharynx est la suivante : la survie chez les sujets traités et d'environ la moitié à trois ans et de 30 % à cinq ans.

Repost 0
16 août 2010 1 16 /08 /août /2010 09:47

 

 

IRM     COLOBOME

 

 

DEFAUT DE FUSION SCISSURE CHOROIDIENNE FOETALE

à la partie inférieure de l'Oeil

 

FOSSETTE ou KYSTE

 

 

MICROPHTALMIE

 

Cécité

 

KYSTE COLOBOMATEUX   derrière ou SOUS le globe oculaire

 

INFRAOCULAIRE   peut s"extérioriser vers paupière inférieure

 

 

 

IRM

 

T1   MASSE HYPO T1

 

        HYPER T2

    

         REHAUSSEMENT = NUL AUCUN

Repost 0
15 août 2010 7 15 /08 /août /2010 09:39

MENINGIOME DE LA GAINE DU  NERF OPTIQUE

 

CLINIQUE : 

SCOTOME

BAISSE AV

 

OEDEME PAPILLE

 

IRM

 

 

  NO élargi dans son trajet INTRAORBITAIRE

 

  CANAL OPTIQUE en général respecté (  # avec GLIOME )

 

  INTENSE REHAUSSEMENT GADOLINIUM

 

  PRISE de CONTRASTE des MENINGES   si extension méningée intracrânienne

 

  CALCIFICATIONS ( en TDM SCANNER )

 

   CHIASMA OPTIQUE RESPECTé

  

   dans 10 à 15 % des cas  = NF 2  NEUROFIBROMATOSE de TYPE 2 

    MENINGIOME BILATERAL

 

 

CAUSES ELARGISSEMENT NERF OPTIQUE

 

     GLIOME  ( extension au chiasma )

      MENINGIOME ( Chiasma respecté )

 

      SARCOIDOSE

      NEVRITE OPTIQUE

Repost 0
29 juin 2010 2 29 /06 /juin /2010 22:34

LEONTIASIS OSSEA

ARCHEOLOGIE   HISTOIRE MEDICALE

LEPRE

 

 

 

 

 

 

http://www.mediterranees.net/museum/leontiasis.html

 

 

 

 

http://www.mediterranees.net/museum/leontiasis.html

 

 

 

 

 

 

Repost 0
9 août 2008 6 09 /08 /août /2008 18:04
Repost 0
9 août 2008 6 09 /08 /août /2008 17:59
Repost 0
9 juillet 2008 3 09 /07 /juillet /2008 12:50
Repost 0
5 juillet 2008 6 05 /07 /juillet /2008 07:37
Repost 0
30 juin 2008 1 30 /06 /juin /2008 07:42
Repost 0