Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 08:17

  http://www.leprogres.fr/fr/region/le-jura/jura/article/3248754,181/Une-nouvelle-IRM-high-tech-a-l-hopital-de-Lons-le-Saunier.html

 

450 W IRM GE

 

 

-----------------

 

La nouvelle machine d'imagerie à résonance magnétique a été installée hier sur le site de l'hôpital de Lons. Un outil de haute technologie, extrêmement puissant, comme il n'en existe qu'un seul autre exemplaire en France

---------------



-------------

Elle devrait être capable de détecter des tumeurs de deux à six millimètres. Et particulièrement les plus sournoises, celles qui sont le moins actives et donc le plus difficile à mettre en évidence avec d'autres technologies. « Grâce à la technique dite de « diffusion corps entier », la machine repère l'architecture même de la tumeur », explique le docteur Bernard Wirth, président du groupement d'intérêt économique mixte public/privé « IRM 39 » qui a fait l'acquisition de cette nouvelle IRM, moyennant plus d'un million d'euros financés sur sept ans.

En clair, les molécules d'eau s'agitent dans le corps humain. Quand une tumeur se forme, un œdème se crée, cette agitation devient moindre et cela se voit à l'examen. « Ce qui nous intéresse, en cancérologie, c'est de détecter la tumeur le plus précocement possible », souligne le docteur Wirth.

Le site de l'hôpital de Lons est donc doté depuis hier d'un outil de pointe.

 

 

 

Le second exemplaire installé en France de la « 450 W » construite par la société américaine Général Electric. Un appareil dévoilé au cours du congrès mondial de radiologie de Chicago en décembre 2009. Le premier se trouve dans une clinique à Creil, dans l'Oise. Un troisième devrait arriver au centre hospitalier universitaire de Clermont-Ferrand prochainement. Pour mettre en place cette IRM dans les locaux loués par le GIE à l'hôpital, il a fallu… démonter un mur. Et refaire la cage de Faraday qui isole le monde extérieur des champs magnétiques émis par la machine. « Nous avons également été obligés de faire reconstruire le local technique qui accueille les armoires informatiques. L'une d'entre elle, qui pèse une tonne, a nécessité que nous renforcions le plancher avec des poutrelles métalliques. Nous avons aussi dû reprendre le plafond pour faire passer le câblage », précise le président du GIE. Un nouvel équipement de production d'eau glacée, destiné à refroidir la bête, a été construit. « Les services techniques de l'hôpital nous ont beaucoup aidés pour ce chantier très difficile techniquement. Notamment concernant le délicat problème de l'alimentation électrique, très important pour une machine de cette puissance », ajoute le docteur Wirth. Un fonctionnement à l'image du partenariat qui lie le GIE -une vingtaine de radiologues jurassiens- à l'hôpital tout au long de l'année. Ce dernier a droit à un accès privilégié à l'IRM pour ses patients les plus lourds tandis que l'équipe de l'IRM bénéficie de tous les services de l'hôpital. En sept années d'existence dans l'enceinte de l'hôpital, cette complémentarité ne s'est jamais démentie au fil des 59 000 examens réalisés. Interrompu le temps du chantier, l'activité devrait normalement reprendre autour du 15 juillet.

Jean-François Butet

Partager cet article

Published by SPINNEUR - dans HOPITAUX CLINIQUES
commenter cet article

commentaires