Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 05:44

 

 

 

irm 17 teslas

 

 

 

 

 

http://www.money-invest.com/france/un-irm-geant-bientot-installe-au-laboratoire-neurospin-pres-de-paris/

 

 

 

 

  -----------

Le plus puissant aimant destiné aux études sur l'homme doit être installé au laboratoire NeuroSpin, près de Paris. Au centre d'une vaste pièce de 15 m de long, un socle de béton est prêt à accueillir l'IRM géant promettant des images du cerveau d'une précision inégalée dès 2013. Il s'agit "d'essayer de comprendre le cerveau humain", de voir comment il fonctionne, secrète la pensée, vieillit ou se détraque, explique Denis Le Bihan, directeur du NeuroSpin, grand complexe d'exploration du cerveau ouvert depuis deux ans sur le site du CEA à Gif-sur-Yvette (Essonne). Au delà des "autoroutes", les grands axes de cablage du cerveau, il s'agit de pouvoir "établir la carte des nationales, peut-être un jour des départementales du cerveau", précise Jean-François Mangin, chef du laboratoire de neuro-imagerie assistée par ordinateur, lors d'une visite de presse avant l'ouverture, lundi, de la Semaine du cerveau 2010. "Dix individus, c'est dix cerveaux différents", dit-il, dans lequels il s'agit de repérer des signes pouvant faire "gagner dix ans dans le diagnostic" d'une maladie d'Alzheimer par exemple. Les instruments d'imagerie par résonance magnétique (IRM) des hôpitaux ne dépassent généralement pas 1,5 tesla (soit 30.000 fois le champ magnétique terrestre). Mais il existe déjà 25 systèmes à 3 teslas (T) en France et plus de mille dans le monde, selon Franck Lethimonnier, chef du projet Iseult à NeuroSpin. Au sein de Neurospin, un IRM de recherche à 7 T, isolé des pièces adjacentes par 450 tonnes d'acier, est déjà testé sur des volontaires. D'ici quelques semaines, un IRM à 17 T, réservé à des expériences sur des rats ou souris, doit être installé dans ce laboratoire de pointe. En 2013, grâce au projet Iseult, NeuroSpin disposera d'un IRM doté d'un aimant d'une puissance de 11,7 T destiné à l'imagerie médicale humaine, un record mondial. La salle est prête pour accueillir l'aimant de 5 mètres de longueur et 5 m de diamètre, laissant une ouverture de 90 cm de large où pourra se glisser un patient. L'étape de développement est terminée, la livraison est prévue "fin 2012, de façon à pouvoir faire les premières images en 2013", résume Pierre Védrine, responsable de cet aimant de plus de 130 tonnes qui devra être refroidi à -271° C. Multiplier par deux la puissance du champ magnétique, permet déjà de "faire un bon énorme en sensibilité", souligne M. Lethimonnier. Mais il faut que le champ magnétique soit "très homogène dans la zone de 25 cm où se trouve la tête" ce qui nécessite de complexes réglages. Avec les nouveaux IRM "en champ intense", l'espoir n'est "pas seulement de voir mieux", selon M. Le Bihan, mais "de découvrir quelque chose de nouveau". Comprendre les anomalies liées à la schizophrénie ou l'autisme, déceler des tumeurs, pouvoir faire un diagnostic très précoce de la maladie d'Alzheimer en observant une hippocampe, voir l'étendue d'un accident vasculaire cérébral dans les heures qui suivent l'AVC... Les projets sont nombreux. Il s'agit aussi, selon le directeur de NeuroSpin, de mieux comprendre ce qui se passe à l'échelle de "quelques milliers de neurones", un niveau d'organisation du cerveau largement méconnu. Notre cerveau compte 100 milliards de neurones, reliés par un total d'un million de milliards de connexions, alors que nous n'avons que 25.000 gènes. Ceux-ci ne sont responsables que de l'architecture du cerveau, explique M. Le Bihan. "Mais, toute notre vie, on va fabriquer notre propre cerveau personnel", dit-il. Comme des muscles qu'on entretient, ajoute M. Mangin, une région du cerveau qu'on utilise beaucoup peut "gonfler", parce que les connexions s'y multiplient. afp();

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.money-invest.com/france/un-irm-geant-bientot-installe-au-laboratoire-neurospin-pres-de-paris/

 

 

 

Partager cet article

commentaires